DOSSIER

Gontougo : Bédié renouvelle son personnel politique après la défection d’Adjoumani, Bédié met Ouattara en garde: «On ne confisque pas les moyens de l’Etat»

Publié le 03 Décembre 2018
533 vues

La délégation conduite par Thomas Kobenan Tah était composée de vice-présidents, de chefs coutumiers, des membres du bureau politique, des délégués, des secrétaires généraux de section, de la JPDCI, de l’UFPDCI, des cadres du PDCI et des cadres du FPI.

La délégation conduite par Thomas Kobenan Tah était composée de vice-présidents, de chefs coutumiers, des membres du bureau politique, des délégués, des secrétaires généraux de section, de la JPDCI, de l’UFPDCI, des cadres du PDCI et des cadres du FPI.

Etaient présents, Brédoumi Soumaïla, récemment limogé du ministère de l’Agriculture, pour son soutien à Bédié, François Yao Oulayes, maire PDCI élu de Koun-Fao. Nanan Ahi Kouassi chef de canton intérimaire du canton Assanvou.

Pour sa part, Henri Konan Bédié leur a tenu un discours d’encouragement empreint de fermeté. « Je vous félicite pour le courage que vous avez eu face à nos adversaires politiques et tous ceux qui se servent des moyens de l’Etat.

Au cours de ces élections ils ont voulu nous conduire dans une voie sans issue. C’est la raison pour laquelle vous avez vu que pendant cette campagne, ils ont mélangé à dessein notre logo avec leur case. Mais Dieu merci, tout cela s’est achevé avec de bon résultats pour le PDCI et nous sommes sortis du RHDP définitivement et nous ne reviendrons plus là-dessus ».

« Je remercie tout particulièrement le maire et je voudrais le rassurer. Les responsables du Parti Unifié disent que si les élus PDCI n’adhèrent à ce parti,  en abandonnant le PDCI ils n’auront pas de crédit pour travailler. Nous combattrons cela. Parce que s’agissant des mairies et des régions ce sont des structures de la république. S’ils ne donnent pas ces crédits aujourd’hui de toutes les façons ils les auront demain. C’est un droit imprescriptible.

On ne confisque pas les moyens de l’Etat. Celui qui fait cela aura à rendre ces moyens un jour et à rendre gorge. Les chefs, gardiens de nos traditions sont les plus respectables et respectés dans le Gontougo », a-t-il martelé.


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com