DOSSIER

3ème mandat : Le Prof Ouraga Obou (rédacteur de la Constitution) désavoue Ouattara, ce qu’il avait dit le 8 novembre 2016

Publié le 15 Février 2019
1331 vues

Un troisième mandat d’Alassane Ouattara est-il envisageable en 2020? La nouvelle Constitution ivoirienne de 2016 autorise-t-elle vraiment le chef de l’Etat à l’élection présidentielle de 2020?

Un troisième mandat d’Alassane Ouattara est-il envisageable en 2020? La nouvelle Constitution ivoirienne de 2016 autorise-t-elle vraiment le chef de l’Etat à l’élection présidentielle de 2020?

Sur la question, le concerné vient de livrer sa position en confiant lundi dernier à Rfi que la nouvelle Constitution est claire et sans équivoque. Elle l’autoriserait à candidater en 2020 s’il le souhaite. Les juristes et autres experts du droit qu’il aurait consultés en la matière lui auraient en effet donné un avis favorable. Car à partir du moment où nous avons une 3e République créée par une nouvelle Constitution qui entraîne un chamboulement institutionnel sans précédent.

Avec notamment l’Exécutif qui enregistre la création d’un poste de vice-président de la République, le Parlement qui devient bicaméral avec la création de plusieurs Cours, il faut considérer que nous sommes passés sous une ère politique et institutionnelle nouvelle. Et que dès lors, ce qui a été fait par le passé sous l’empire de la défunte Constitution ne peut continuer à produire ses effets sous la 3e République.

Or justement sur le sujet, le débat semble avoir été vidé avant même l’adoption de la nouvelle Constitution par les concepteurs et les rédacteurs de cette nouvelle Loi fondamentale.

« JE PUIS VOUS ASSURER, OUATTARA RESPECTERA SA PAROLE, IL NE BRIGUERA PAS UN AUTRE MANDAT »

En effet, au cours d’une conférence de presse organisée dans un grand hôtel d’Abidjan le 8 novembre 2016, le Pr Ouraga Obou Boniface, président du comité des experts, expliquait pourquoi Alassane Ouattara ne sera pas candidat en 2020: « Le président Ouattara ne va pas briguer un autre mandat (…) depuis environ quatre mois, j’échange presque au quotidien avec le président de la République. Je puis vous assurer qu’il respectera la Constitution et ne briguera pas un autre mandat.»

Le Pr Ouraga Obou répondait ainsi à tous ceux qui font un procès en sorcellerie au Président Alassane Ouattara, l’accusant de vouloir mettre en place une Constitution taillée sur mesure et surtout qu’il voudrait, par cet artifice juridique, se prévaloir de la non-rétroactivité de la loi pour briguer un nouveau mandat en 2020 « Pour lui, la Constitution est claire sur la question : toutes les dispositions antérieures qui ne sont pas contraires aux nouvelles ne sont pas abrogées ».

« LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE QUI EST À SON DEUXIÈME MANDAT NE PEUT EN BRIGUER UN AUTRE, DÈS QUE LA LOI FONDAMENTALE LE LUI EN INTERDIT »

A l’en croire, suivant la continuité législative, le Président de la République qui est à son deuxième mandat ne peut en briguer un autre, dès que la Loi fondamentale le lui en interdit».

Il faut dire également qu’au cours de cette conférence, il fait des précisions : « Il y a la continuité législative dont il est question dans l’article 183. Il n’y a donc pas de suspension. Et cela s’impose à tous. Au regard de l’article 183, ce n’est pas parce qu’il y aura la nouvelle Constitution que tout ce qui existait avant sera caduc … ».


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com