DOSSIER

Côte d'Ivoire : Un proche de Soro dit des choses graves contre Ouattara et le Rhdp

Publié le 01 Mars 2019
2111 vues

Il se nomme Konaté Zié, l’un des engagés porteurs de l’encensoir de Guillaume Soro, président démissionnaire de l’Assemblée nationale sous la pression, selon lui, du chef de l’État, Alassane Ouattara, suite à une divergence idéologique. Konaté Zié dit avoir rompu le silence qu’il s’est imposé, pour sonner « la fin de la recréation ».

Il « promet de réagir à toutes provocations et propos diffamatoires et injurieux à l'encontre de GKS (Guillaume Kigbafori Soro, Ndlr) ». Dans un post qu’il a publié, mercredi 27 février 2019, ce « disciple » de Guillaume Soro, ancien député du Rassemblement des républicains (Rdr) de Gboguhé-Zaibo, dans le département de Daloa, s’est dit ulcéré « des invectives et des propos peu catholiques tendant à ternir l’image de la Côte d’Ivoire et du désormais député et citoyen de notre pays ».

Il s’en est pris, avec un brin d’ironie, à Alassane Ouattara, « aux Adorateurs » et au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), dans lequel, selon lui, « on ne discute pas les décisions de Ouattara, le souverain ». « Si vous les adorateurs vous avez pensé un seul instant que Soro était muet, alors détrompez-vous. Il a appris à dire non quand il n'est pas d'accord.

C'est d'ailleurs l'une des raisons qui l'ont poussé à ne pas faire partie du Rhdp unifié. Là-bas, on ne discute pas les décisions de Ouattara, le souverain.

Ça, Soro ne pouvait accepter cette contradiction avec sa propre conviction. Pour GKS, le débat contradictoire enrichit la démocratie et donc contribue au développement. En effet, comment accepter que la parole d'une seule personne puisse être respectée par tous comme celle de Allah ? Désormais Gks est libre et il parlera », a martelé l'ex-parlementaire.

L’ancienne figure de l’ex-rébellion de 2002 est arrivée à la conclusion que face aux invectives dont Soro Guillaume est la cible, les auteurs « sont tombés si bas, ils n'ont vraiment rien à dire, ils sont paniqués ».

Et de faire une piqûre de rappel des promesses de Ouattara aux Ivoiriens et à ses supporters. « Ouattara a promis l'émergence aux Ivoiriens à l'horizon 2020, où en êtes-vous avec ? Il a promis des investissements de plusieurs milliards aux Ivoiriens dans toutes les régions et la liste est disponible, où sont ces réalisations ? Il a promis un million d'emplois aux jeunes et aux femmes, où est-il ? Son projet de transfert de la capitale à Yakro est resté où ? Au lieu de lui demander de respecter tout cela, vous rêvez de vouloir déconstruire GKS », s’est-il emporté.

Pour lui, « le projet d'assassinat politique de GKS n'est pas l'aspiration des Ivoiriens. Le projet de 3e mandat n'est pas ce que les Ivoiriens attendent de vous. Vous faites honte. Chacun est témoin des nombreuses fausses promesses de votre président du Rhdp. Concentrez-vous sur le développement de la côte d'Ivoire.

Les parents veulent voir leurs enfants aller à l'école". "C'est sous Ouattara le blanc a la peau noire et le grand démocrate que les enseignants sont embastillés à mort, les députés humiliés et jetés en prison sans respect de leur immunité parlementaire, les magistrats ont marché pour s'offusquer de l'ingérence des politiques dans leurs prises de décisions, les professeurs d'Universités marcher pour dénoncer les dérives dictatoriales.

Votre adversaire, ce n'est pas GKS mais plutôt les Ivoiriens. Ils vous regardent et vous jugent aux pieds du mur. Trop d'excès, trop d'arrogances et trop de débordements finalement », a-t-il craché.

Mise en garde

Konaté Zié a mis en garde les militants et responsables du Rhdp contre « une Sorophobie en réveillant des sentiments anti-Soro », pointant « une dérive dictatoriale » dans un pays « où on veut prendre les gens pour des moutons de Panurge ».

Pour ce qui concerne l’alliance que son mentor Guillaume Soro et Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), sont sur le point d’acter, Konaté Zié, limogé de son poste de chargé d'étude senior au Fonds d'investissement en milieu rural (Fimr) du Conseil café-cacao (Ccc), raille les militants du Rdr, rappelant à leur souvenir, que leur parti est champion des alliances politiques en Côte d’Ivoire, s’étant successivement mis « en ménage » avec le Fpi de Gbagbo, le Pdci et aujourd’hui avec plusieurs autres formations politiques dont l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (Udpci).

Il estime qu’en l’état actuel, on ne peut pas réussir « à gouverner ce pays sans alliances ». « Pourquoi GKS ne doit pas le faire ? Pourquoi vous vous battez pour que papa Bédié et le Pdci reviennent au Rhdp ? Quand c'est vous que papa Bédié le sage doit rejoindre, on trouve cela normal. Quand les autres vont à lui, vous le traitez d'ivoiritaire.

Quelle honte ! Même au-delà du président Bédié, nous irons voir le papa Gbagbo », s’est-il encore emporté. « Ils ne se rappellent même plus ce que leurs nouveaux maîtres aussi disaient de Gbagbo. Revoyez les dernières sorties de Adjoumani le porte-parole de Ouattara du Rhdp.

Les Ivoiriens, toutes tendances, ont compris que Ouattara est le seul problème des Ivoiriens. Personne n'est dupe », a-t-il renchéri, tout en dénonçant « cette vision ethniciste et rétrograde du Rhdp ».

Il s’est dit honteux d’entendre un certain nombre de choses de la bouche des cadres du Rhdp, ajoutant que « de tels propos frustrent les quelques Ivoiriens des autres régions qui vous suivent et qui ne sont pas du nord ». « J'ai honte d'entendre certaines missions de cadres Rhdp en train de vouloir faire croire aux peuples du nord, que Ouattara se bat pour eux ou pour le nord. Les Ivoiriens ont mûri. Ouattara ne peut plus continuer de les emballer à tout moment ».

Comme couche finale à cette peinture sinistre du régime Ouattara, Konaté Zié a dit que « les Ivoiriens ne sont pas idiots au point de vouloir se battre pour que le pouvoir reste au nord ».


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com