DOSSIER

Le retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire de plus en plus annoncé : ces hommes à la manœuvres

Publié le 12 Mars 2020
2025 vues

Depuis l’annonce de la non-candidature du président OUATTARA, la politique nationale prend une accélération invisible à l’oeil nu mais perceptible dans les états-majors des potentiels candidats où c’est le branle bas total.

Alors que la bataille Hamed Bakayoko Gon commence avoir des répercussions au sien du RHDP, l’on annonce des démarches pour le retour de Soro à Abidjan.

Depuis l’annonce de la non-candidature du président OUATTARA, la politique nationale prend une accélération invisible à l’oeil nu mais perceptible dans les états-majors des potentiels candidats où c’est le branle bas total.

Ainsi comme je le disais dans un précédent post que les clans GON et HAMBAK affinaient leurs stratégies pour briguer la magistrature suprême, HAMBAK n’ayant pas dit son dernier mot, cette guerre se déporte donc chez les chefs traditionnels. Une délégation des tenants des us et coutumes du poro se préparent actuellement pour une mission vers leurs frères du tchologo pour permettre le retour de Guillaume Soro et amorcer une union entre celui-ci et le premier ministre AGC.

La bataille dans l’ombre de Hambak et AGC commence également avoir des répercussions communautaires, certains Koyaka estimant que c’est leur tour après la gouvernance OUATTARA ( un senoufo).

Dans cette ambiance à l’issue incertaine, alors qu’il est sérieusement démarché par des émissaires du RHDP, le président GKS fait l’objet de démarchages par des proches de Hambak car ceux-ci pensent que la nouvelle génération dont parle OUATTARA est plus reconnaissable dans le tandem GKS-HAMBAK. CRIS YAPI un introduit de haut niveau était revenu d’ailleurs sur cette information dans une récente publication.

Concernant le golden boy, il faut dire que lorsque celui-ci avait été débarqué du ministère de l’intérieur, lors du remaniement ministériel initié par GON, il a failli se retrouver à la tête d’un ministère rabougri n’eut été l’intervention de la 1ere dame qui a permis à ce dernier de conserver sa posture de ministre d’état au grand dam de AGC et cela lui est resté au travers de la gorge.

Ne l’oubliez pas lorsqu’il avait été viré par Laurent Gbagbo dans son gouvernement, HAMBAK avait été nommé à un poste de conseiller à la primature par GKS ce qui lui permettait de toucher quasiment 4,5 millions de francs tous les mois sans compter les aides financières que GKS accordait à OUATTARA lorsqu’il était à la primature.

HAMBAK veut donc essayer de retourner l’ascenseur à GUILLAUME SORO. cela aurait été salutaire si cette démarche n’était pas intéressée.

Aujourd’hui le retour de Guillaume SORO en Côte D’ivoire est donc de plus en plus annoncé. Il y’a dans toutes ces démarches de bonnes offices un hic, le déplacement récent des prisonniers proches de Guillaume SORO par le pouvoir OUATTARA qui n’est en vérité qu’une réponse du PR à la déclaration de celui-ci condamnant les réformes qu’il a engagées devant le congrès.

En effet après la déclaration de SORO condamnant cette réforme, les services de l’Élysée ont fait visionner cette déclaration au président Macron qui le soir même à fait appeler le président OUATTARA pour en savoir un peu plus sur cette réforme. Alassane Ouattara une fois encore venait de voir le buzz qu’il avait créé en annonçant sa non candidature faire un Flop par la faute de GKS, a piqué une colère vive d’où ce mouvement de prisonniers qui ne sont véritablement que des otages et des moyens de chantage pour ADO.

Concernant la rencontre Macron Soro qui devait avoir lieu en ce début mars à quant à elle été repoussée en raison de l’actualité du coronavirus, mais toutefois Mr TOH MARC, Mme AFFOUSSIATA BAMBA, Mr TOURE MOUSSA et d’autres poches de GKS continuent d’être reçus dans les bureaux de l’Élysée et de L’UE ce qui pousse l’Europe à ouvrir grandement les yeux sur la Côte D’ivoire. Il faut dire que la démission de ADO est une des conséquences de cette puissance de feu diplomatique de GKS, mais également de celui du président Henri Konan Bédie qui bien qu’étant à Abidjan, pilote à distance certains décideurs européens.

Sur le plan national lors d’une récente rencontre des chefs traditionnels avec Nanan Amon Tanoé, certains chefs coutumiers ont clairement demandé qu’une mission soit conduite en France pour ramener GKS en Côte D’ivoire cette demande a été formulée surtout par les représentants du roi d’Abengourou et d’Aboisso avec insistance car nous le savons tous, GKS est prince dans ces royaumes.

Dans ma prochaine publication je vous ferai part de la bataille pour le contrôle de l’armée par les hommes de GON et photocopie qui ne veulent plus laisser la main libre à Hambak car maîtriser le pouvoir c’est aussi maîtriser l’armée surtout que GKS reste le plus populaire auprès des troupes.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com