DOSSIER

Politique : Laurent Gbagbo dans une seule logique: "tu est avec moi où vas-t-en", à 24 heures du congrès du parti de Laurent Gbagbo, son épouse Simone très embarrassée

Publié le 15 Octobre 2021
189 vues

La présence ou non de Simone Gbagbo au congrès qui se tient demain au Sofitel Hôtel Ivoire aura une signification particulière pour l’intéressée elle-même

La présence ou non de Simone Gbagbo au congrès qui se tient demain au Sofitel Hôtel Ivoire aura une signification particulière pour l’intéressée elle-même. Dans un cas comme dans l’autre, les conséquences politiques seront décisives.

Viendra-t-elle ? Ne viendra-t-elle pas ? Ce sont ces questions que les congressistes qui entreront dans l’immense salle du Palais des congrès de Sofitel Hôtel Ivoire se poseront. Il s’agit bien sûr de Simone Gbagbo, figure emblématique s’il en est, du Front populaire ivoirien (Fpi).

Pour nombre d’observateurs, la question ne se pose même pas. La messe étant déjà dite depuis un certain temps. Pour ceux-ci, l’épouse de Laurent Gbagbo aurait coupé les attaches politiques avec l’homme qui a partagé sa vie depuis si longtemps et aux côtés de qui elle a affronté mille et une épreuve. Cette analyse est soutenue du fait que l’ex-Première dame a boycotté les travaux préparatoires du congrès constitutif pour diverses raisons. Et fait loin d’être anodin, le Mouvement des générations capables (Mgc) fait d’admirateurs et d’administratrice s’est constitué en grande pompe et opportunément autour d’elle !

Les créateurs de Mgc affirment, sans convaincre, que leur mouvement est apolitique. Cependant, entre les dires et la réalité, il peut y avoir tout un monde ! Quand un mouvement d’admirateurs d’une personnalité politique se met en place, il devient sans objet s’il ne vise pas un objectif politique ou à se constituer franchement en instrument politique pour cette personnalité. Auquel cas, il se condamne à dépérir tout doucement et à mourir de sa belle mort. L’on est donc plus enclin à penser que le Mgc est l’embryon d’un projet plus vaste, plus ambitieux en maturation. Ainsi, Simone Gbagbo serait  bien tentée de faire muer le mouvement de ses sympathisants en parti politique.

Laurent Gbagbo dans une seule logique: "tu est avec moi où vas-t-en"

Les choses ne sont pas aussi simples. Un parti politique, c’est une aventure exigeante, contraignante. Il faut une vision idéologique claire pour entretenir la flamme militante, des ressources humaines constituées de femmes et d’hommes de conviction et de compétence et surtout des ressources financières, beaucoup de ressources financières.

Faute d’avoir ces prérequis, les 95% des formations politiques qui ont poussé comme des champignons en 1990, ont sclérosé à l’état embryonnaire ou demeuré très confidentielles. Simone Gbagbo, la femme battante que tout la Côte d’Ivoire connaît ne saurait se satisfaire d’une aventure sans lendemain. Mais, l’ex-Première dame a-t-elle vraiment le choix ?

Sa second option, c’est qu’elle vienne rejoint ses compagnons de lutte de toujours au Palais des congrès ou quelle fasse excuser ouvertement son éventuelle absence, si pour une raison ou une autre, elle ne peut être physiquement présente à ce rendez-vous crucial. Cette option ne sera pas non plus comme un fleuve tranquille qui va son chemin !

Fatalement, la question du positionnement dans le nouveau parti se posera. Si elle avait une place éminente au sein du Fpi, elle la doit uniquement à sa légitimité historique pour avoir été à la création dans la clandestinité de ce parti politique. Ensuite, Simone Gbagbo a été comme un point d’encrage moral, un garant de l’orthodoxie idéologique du Fpi. Enfin elle est une combattante résolue et incorruptible. Ce pedigree impressionnant peut-il prévaloir dans le futur parti de Laurent Gbagbo ? Rien n’est moins sûr !

L’ex-Chef d’État a clairement indiqué, à chaque fois que l’occasion qui se présente, que le nouveau parti politique tirera les conséquences du passif du Fpi pour mieux se projeter dans une nouvelle orientation. C’est une ligne de démarcation claire ou une invite à un véritable aggiornamento pour tous ceux qui voudraient désormais marcher dans ses pas. Simone Gbagbo peut-elle accepter de se glisser dans le nouveau moule voulu par son époux ? Question à mille balles ! On voit bien que pour l’ex-Premier dame, le dilemme peut-être cornélien.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com