ECONOMIE

Côte d'Ivoire : Appui financier à des projets agricoles au profit de 32 000 ménages ruraux

Publié le 02 Avril 2018
274 vues

Pour soutenir le projet d'appui et de développement des filières agricoles (PADFA) sur la période 2018-2024, la Côte d'Ivoire et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont signé un accord de prêt de 71,8 millions de dollars, soit quelque 43,8 milliards de Fcfa.

Un nouvel accord de prêt portant sur le
soutien du Projet d'appui et de développement des filières agricoles
(PADFA) a été signé mardi 27 mars à Rome, par le président du FIDA,
Gilbert Houngbo et l'ambassadeur de Côte d'Ivoire auprès de la FAO du
FIDA et du PAM, Seydou Cissé.



Prévu pour couvrir la période 2018-2024, l'objectif du projet est
d'améliorer durablement la sécurité alimentaire ainsi que les revenus de
32 500 ménages ruraux, équivalents à 180 000 personnes, dans les
régions du centre et du nord de la Côte d'Ivoire, où le taux de pauvreté
est plus accentué que dans les autres régions du pays. Toutefois, ces
mêmes régions offrent aujourd'hui un grand potentiel dans la production
de riz, de produits maraîchers et de la mangue, estime le FIDA.



Le Fonds international du développement agricole prévoit également
que ces trois produits connaissent une demande croissante sur les
marchés nationaux et internationaux, avec de nouvelles opportunités de
transformation, de commercialisation et de valeur ajoutée. Aussi, «le
Projet d'appui à la production agricole et à la commercialisation
(PROPACOM), financé par le FIDA ainsi que divers autres projets ont
contribué à la mise en place des systèmes hydro-agricoles plus efficaces
et investi dans la diffusion des techniques de production agricole
améliorées», ajoute le communiqué. Le coût de ce programme est évalué à
71,8 millions de dollars.





Un programme cofinancé par plusieurs organismes





Un prêt de 18,5 millions de dollars sera octroyé par le FIDA et le
projet sera cofinancé par le Fonds de l'Organisation des pays
exportateurs de pétrole (OPEP) pour le développement international à
hauteur de 19 millions de dollars. De son côté, le gouvernement ivoirien
doit contribuer à hauteur de 4,2 millions de dollars et les
bénéficiaires du programme sont tenus de s'acquitter de 10,2 millions,
auxquels s'ajoutera une enveloppe 19,9 millions provenant d'autres
sources.



Afin de mieux servir la sous-région, le FIDA a annoncé à la fin de
l'année 2017 l'ouverture prochaine à Abidjan d'un siège pour abriter
l'un des trois pôles régionaux de l'Afrique de l'Ouest et centrale. Ce
dernier sera doté d'un portefeuille global de 16 projets et programmes
pour un montant estimé à 1,2 milliard de dollars.


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com