ECONOMIE

Mine de bauxite de Bénéné (Moronou) : Duncan lance les travaux d'exploitation

Publié le 17 Avril 2018
459 vues

En présence de l’ancien Président Henri Konan Bédié, le vice-Président de la République, entouré de plusieurs cadres de la région, a lancé les travaux d’exploitation d’un important gisement.

En lieu et place du Kpoungbou Boka (montagne fumante en langue locale, Ndlr) qui surplombe le village de Bénéné dans la région du Moronou, et de la végétation luxuriante qui l'entoure, on y trouvera dans quelques années un véritable complexe minier. La société Lagune Exploitation Bongouanou (Leb) exploitera, sur une durée de vingt ans, l'important gisement de bauxite qui s'y trouve et qui couvre une superficie de 300 Km².

Le lancement des travaux d'exploitation de cette mine s’est fait hier lundi 17 avril 2018 par le vice-Président Daniel Kablan Duncan. Une cérémonie placée sous le haut patronage de l’ancien Chef de l’État, Henri Konan Bédié et à laquelle ont pris part plusieurs hauts cadres de la région dont le président du Front populaire ivoirien ((Fpi), Pascal Affi N’Guessan et la présidente du conseil régional du Moronou, Véronique Bra Aka. De même que les partenaires techniques et financiers du projet venus de plusieurs pays du monde.

« Nous sommes sur une bonne trajectoire en ce qui concerne le développement de notre pays. Et le secteur minier doit jouer un rôle de consolidation des belles performances économiques que connait le pays ces dernières années », s'est félicité Kablan Duncan.

750 000 tonnes par an

La mine de Bénéné est la douzième mine industrielle en Côte d'Ivoire mais la première de bauxite. En effet, comme l'a indiqué le ministre de l'Industrie et des Mines par intérim, Souleymane Diarrassouba, le gisement de Bénéné dispose d'une réserve immédiatement exploitable de 34,9 millions de tonnes de minerai de bauxite brut avec une teneur moyenne en alumine de 51,9%. Son exploitation se fera en trois grandes phases avec un investissement initial de 24 milliards de FCfa. Selon le président-directeur-général de la société Leb, Moumini Bictogo, la première phase du projet va permettre l'extraction du minerai brut pour produire la bauxite calcinée. 243 emplois directs et environ 1000 autres indirects vont être créés pendant cette phase.

La phase 2 sera consacrée à la construction d'une usine de production de poudre d'alumine. Cette usine verra le jour d'ici 2023, pour un coût de 110 milliards de FCfa. Cinq-cents emplois directs supplémentaires sont prévus ainsi que 1500 autres indirects au cours de cette deuxième phase.

Enfin, la troisième phase verra l'installation d'une autre unité de production, celle-là d'alumine de haute pureté à l'horizon 2025, pour un coût de 84 milliards de FCfa et favorisera la création d'une cinquantaine d’emplois additionnels. In fine, la production annuelle prévisionnelle de la mine de Bénéné est de 750 000 tonnes de bauxite brut par an et 315 000 tonnes de métaux calcinés. Ceci sur la période de vingt ans, un délai qui devrait être rallongé avec la poursuite des activités d'exploration dans la région.

Dans le cadre de sa responsabilité sociétale, selon son Pdg, Leb entend consentir 8,5 milliards de FCfa pour la réalisation de projets de développement et la création d’activités génératrices de revenus. Comme quoi le projet Lizetta est une véritable opportunité de développement du Moronou, qui est à la recherche d'un nouveau souffle pour sa relève économique, comme l'a mentionné la présidente du conseil régional, Véronique Bra Aka et repris par le député Affi N'Guessan. « Le Moronou a été prospère lorsque la région était la boucle du café et du cacao. Mais le déplacement de cette boucle a conduit à la paupérisation de la région vers la fin des années 1970. C'est pourquoi les populations saluent vivement le présent projet dont elles attendent beaucoup sur le plan socio-économique », a fait savoir Affi. Il a aussi présenté des doléances au vice-Président pour le développement infrastructurel de la région, mais surtout pour le village de Bénéné qui s'affiche ainsi avec ce projet comme le symbole de la renaissance du Moronou. Le Pdg Moumini Bictogo a rassuré les populations que ses engagements pris dans le cadre de ce projet et conformément au code minier, seront respectés. 



Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com