ECONOMIE

Différend maritime Côte d'Ivoire-Ghana : Ce qui a été décidé pour la mise en œuvre de la décision du tribunal

Publié le 16 Mai 2018
393 vues

Abidjan, abrite depuis le lundi 14 mai 2018, et ce jusqu'à aujourd'hui mardi 15 mai 2018, la première réunion du comité bilatéral relativement au différend maritime Côte d'Ivoire-Ghana.

Cette rencontre réunit, à la salle polyvalente du ministère des Affaires étrangères, des personnalités de la Côte d'Ivoire et du Ghana. Elle a pour but d’examiner les modalités de la mise en œuvre de la décision du Tribunal international du droit de la mer (Tidm) portant sur le tracé de la frontière maritime entre les deux pays. Pour mener à bien les travaux, la partie ivoirienne a suggéré, au cours de la séance, la création d’un comité composé à parité de membres comprenant différentes sous-commissions (technique, juridique, financière, etc.).

Ledit comité aura pour vocation de matérialiser sur une carte les points définis par le Tidm, d’organiser les échanges d’informations relatives à l’exploration et l’exploitation des ressources naturelles situées le long de la frontière maritime commune. Si le principe est acquis, le comité régira les relations ivoiro-ghanéennes en matière d’exploration et d’exploitation des ressources transfrontalières découvertes ou en voie de l’être, dans le cadre d’une renonciation à leur exploitation unilatérale et d’un engagement à coopérer afin de les gérer en commun.

En sa session du 23 septembre 2017, faut-il le rappeler, la Chambre spéciale du Tidm a rendu sa décision donnant les coordonnées géographiques des points qu’elle retenait pour le tracé de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Les deux États ont pris acte de cette décision et se sont engagés à coopérer pleinement à sa mise en œuvre. Aussi, pour préserver les relations entre les deux pays, et surtout aboutir à une mise en œuvre de la décision du Tidm, les chefs d’États du Ghana et de la Côte d’Ivoire ont désigné le ministre d’État, Yaw Osafo Maafo, pour le Ghana, et le médiateur de la République, Adama Toungara, pour la Côte d’Ivoire.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com