INTERNATIONAL

Burkina : Putsch manqué, Léonce Koné avoue un financement ivoirien

Publié le 19 Octobre 2018
1331 vues

A mesure que le procès du putsch manqué se poursuit, l'étau se resserre de plus en plus sur les autorités ivoiriennes. Léonce Koné, un haut cadre du CDP, parti de Blaise Compaoré, reconnait avoir reçu de l'argent "d'amis Ivoiriens".

Quel est le degré d'implication des autorités ivoiriennes dans le coup d'Etat manqué contre les autorités de la transition au Burkina Faso ? Cette interrogation qui ne cesse de tarauder les esprits, aussi bien à Ouagadougou qu'à Abidjan, mérite qu'on s'y intéresse de près, dans la mesure où les différents accusés qui passent à la barre indiquent avoir reçu un appui financier d'Abidjan.

Un enregistrement téléphonique (non encore authentifié) attribué à Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères du président déchu Blaise Compaoré, et Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale ivoirienne, dévoilé en novembre 2015, indiquait déjà des soupçons de financement de ce putsch manqué par des mains ivoiriennes.

Le général Gilbert Diendéré, cerveau présumé de ce coup de force avorté, avait par ailleurs indiqué avoir reçu de l'argent des mains du général Vagondo Diomandé, chef d’état-major particulier du président Alassane Ouattara.

Au cours de son audition, ce jeudi 18 octobre, Léonce Koné, deuxième vice-président du Conseil national de la démocratie (CND), enfonce le clou. Cet ancien banquier qui a dirigé le directoire du CDP après la chute du régime Compaoré, reconnait avait reçu la somme de 50 millions de francs CFA des mains du général Diendéré destinée aux soldats putschistes. Quant à la provenance exacte de ces fonds, il affirme : « Cette somme a été collectée auprès d’amis en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. » Sans donner plus de précision sur les financiers de ce coup.

Notons toutefois que les présidents Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré avaient décidé de régler certains différends entre leurs deux pays par la voie diplomatiques.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com