INTERNATIONAL

Etats-Unis : Le nom de Gbagbo s’invite dans la campagne électorale

Publié le 16 Novembre 2018
991 vues

Un reportage de Fox News indique que le candidat démocrate au Sénat, Mike Espy, a été embauché pour faire du lobbying au nom de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et a reçu 750 000 $.

Un reportage de Fox News indique que le candidat démocrate au Sénat, Mike Espy, a été embauché pour faire du lobbying au nom de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et a reçu 750 000 $.

Le candidat démocrate au Sénat américain, Mike Espy, aurait continué à recevoir des paiements de Laurent Gbagbo  actuellement jugé devant la Cour pénale internationale (CPI)  pour crimes contre l’humanité, après avoir déclaré qu’il avait  mis fin à son contrat de lobbying avec l’ancien président de la Côte d’Ivoire et n’avoir reçu qu’un paiement partiel.

Fox News a rapporté jeudi qu’Espy avait été payé 750000 $ (435 millions de FCFA) pour son contrat de lobbying  avec le gouvernement de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, en 2011. Cette année-là, après que les anciens représentants américains Espy et Bob McEwen  aient été passés au crible pour lobbying pour  Gbagbo les deux ont déclaré avoir abandonné leurs contrats avec Laurent Gbagbo. À l’époque, Espy avait déclaré à la publication « The Hill »  qu’il n’avait travaillé sur le contrat de trois mois que pendant un mois et qu’il avait été payé 400 000 $ lorsqu’il l’avait suspendu.

Mais Fox News a publié jeudi des documents de la loi américaine sur l’immatriculation des agents qui montrent que Espy a reçu la totalité des 750 000 dollars et a résilié le contrat 15 jours seulement avant son expiration, deux jours avant la publication de « The Hill »  en mars 2011.

Les documents  montrent que la société de conseil en agriculture AE Agritrade a reçu un paiement de 400 000 dollars du Conseil Café-Cacao (CCC)  en janvier 2011, puis de 350 000 dollars le 1er mars 2011. L’article du Hill, dans lequel Espy a déclaré avoir reçu  seulement 400 000 $ et a mis fin au contrat, c’était le 12 mars 2011.

Gbagbo a perdu sa réélection en 2010, mais a refusé de se retirer et le pays est tombé dans la tourmente et la violence. Gbagbo et son ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Charles Blé Goudé, sont traduits devant la Cour pénale internationale depuis 2016.

En plus de faire des démarches pour le CCC, Fox News a déclaré que M. Espy avait représenté Gbagbo lors des discussions avec l’administration Obama, les Nations Unies et les médias en 2010.

La campagne d’Espy n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire du journal

Le porte-parole d’Espy, Danny Blanton, a déclaré à Fox News qu’Espy travaillait sur des questions liées à l’agriculture avec des clients internationaux et réalisait que la Côte d’Ivoire “ne rencontrait pas le test de passage”. Il a donc mis fin au contrat et a rapporté ce qu’il savait au gouvernement américain.

Espy, qui était également ancien secrétaire américain à l’Agriculture, affrontera le sénateur républicain Cindy Hyde-Smith le 27 novembre.

La campagne de  Hyde-Smith, toujours aux prises avec les récents commentaires de “pendaison publique” , a réagi  dans un communiqué de presse : “Avez-vous déjà été payé 750 000 $ par un dictateur étranger qui est actuellement jugé pour crimes contre l’humanité?. ”

 “C’est incroyable mais vrai que Mike Espy a été payé trois quarts de million de dollars en tant qu’agent  enregistré pour faire pression au nom d’un dictateur brutal en Côte d’Ivoire”, a déclaré la porte-parole de Hyde-Smith, Melissa Scallan. “Espy a menti sur le montant de son honoraire et a représenté une personne actuellement accusée de crimes contre l’humanité.”


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com