INTERNATIONAL

Coup d'État avorté au Gabon : sept putschistes arrêtés, deux autres tués

Publié le 08 Janvier 2019
254 vues

Une tentative de coup d'État a échoué, lundi 7 janvier, au Gabon, où sept des putschistes présumés qui s'étaient emparé en fin de nuit du siège de la radio-télévision nationale ont été arrêtés et deux autres tués, a annoncé à France 24 le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Guy-Bertrand Mapangou.

Une tentative de coup d'État a échoué, lundi 7 janvier, au Gabon, où sept des putschistes présumés qui s'étaient emparé en fin de nuit du siège de la radio-télévision nationale ont été arrêtés et deux autres tués, a annoncé à France 24 le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Guy-Bertrand Mapangou.

Se réclamant dans un message diffusé à la radio et sur les réseaux sociaux d'un Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon, le lieutenant Kelly Ondo Obiang, chef des putschistes, avait appelé ses compatriotes à se soulever contre le président Ali Bongo, dont il disait douter de la capacité à continuer à assumer sa charge.

Le chef de l'État, qui est âgé de 59 ans, se remet au Maroc d'un AVC dont il a été victime le 24 octobre dernier alors qu'il participait à une conférence économique en Arabie saoudite, laissant son vice-président exercer le pouvoir en son absence, sur décision de la Cour constitutionnelle.

L'appel lancé par les putschistes ne semble pas avoir été suivi d'effet, le calme régnant lundi en milieu de matinée dans la plus grande partie de la capitale, Libreville. Des coups de feu sporadiques ont néanmoins été entendus près de la radio publique, où des soldats loyalistes ont aussi tiré des grenades lacrymogènes pour disperser quelque 300 personnes qui s'étaient rassemblées pour soutenir les putschistes. La capitale gabonaise était survolée par des hélicoptères et quadrillée par l'armée et la police.

La France, dont 350 militaires se trouvent au Gabon, a appelé lundi ses ressortissants, au nombre de 8 900, "à éviter tout déplacement à Libreville". "Nous condamnons toute tentative de changement de régime extraconstitutionnel. La stabilité du Gabon ne peut être assurée que dans un strict respect des dispositions de sa Constitution", a déclaré le ministère des Affaires étrangères.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com