INTERNATIONAL

Au Niger, 63 terroristes et 25 personnes tués dans l'attaque d'un camp de l'armée

Publié le 10 Janvier 2020
548 vues

Les combats avaient fait 71 morts. Un mois après l'attaque d'Inates, "63 terroristes" et 25 personnes ont été tués jeudi 9 janvier à Chinégodar (ouest, près de la frontière malienne), selon un communiqué du ministère nigérien de la Défense.

Les combats avaient fait 71 morts. Un mois après l'attaque d'Inates, "63 terroristes" et 25 personnes ont été tués jeudi 9 janvier à Chinégodar (ouest, près de la frontière malienne), selon un communiqué du ministère nigérien de la Défense.

"Jeudi, aux environs de 13 h (12 h GMT), le poste militaire avancé de Chinégodar a repoussé une attaque menée par des éléments terroristes. Le bilan provisoire est le suivant : côté ami, 25 décédés et 6 blessés. Côté ennemi, 63 terroristes neutralisés (tués)", selon le texte lu à la télévision publique par le porte-parole du ministère de la Défense, le colonel Souleymane Gazobi.

Les assaillants sont "venus à bord de plusieurs véhicules et motos", selon le texte, qui assure que "la riposte avec l'appui aérien combiné de l'armée de l'air nigérienne et de nos partenaires a permis d'effectuer des frappes et mettre l'ennemi en déroute hors de nos frontières".

Par "partenaires", le Niger entend souvent des avions de chasse ou drones français positionnés à Niamey dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane et les drones américains qui surveillent le Sahel en permanence.

"Les opérations de ratissage se poursuivent", conclut le communiqué.

Auparavant, une source sécuritaire avait souligné que l'attaque était l'œuvre "d'hommes lourdement armés venus sur des motos et dans des véhicules".

Une zone frontalière du Mali

C'est la première attaque menée contre le camp de Chinégodar, un village nigérien situé à 10 km de la frontière malienne, dans la région de Tillabéri (ouest) souvent visée par des attaques jihadistes.

Chinégodar avait accueilli en 2012 les premiers réfugiés maliens après l'offensive des rebelles touareg et leurs combats avec l'armée dans le nord du Mali.

Un état d'urgence censé prévenir les incursions jihadistes récurrentes est déjà en vigueur. Les autorités de Tillabéri ont aussi décidé "d'interdire la circulation de motos, de nuit comme de jour" dans plusieurs localités, y compris dans la ville de Tillabéri, la capitale régionale.

C'est dans cette même région de Tillabéri, également frontalière du Burkina Faso, que 71 soldats nigériens avaient été tués le 10 décembre à Inates, dans une opération revendiquée par le groupe État islamique, la pire attaque au Niger depuis le regain des actions jihadistes en 2015.

Le 25 décembre, 14 militaires ont aussi été tués lors d'une attaque "terroriste" dans la commune de Sanam, également dans la région de Tillabéri.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou avait annoncé le 22 décembre, lors de la visite du président français Emmanuel Macron, que les pays du Sahel et la France lanceraient "un appel à la solidarité internationale" durant un sommet à Pau (sud-ouest de la France) le 13 janvier, consacré à la lutte contre les groupes jihadistes.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com