INTERNATIONAL

Armée : voici les 4 bataillons de sécurisation des frontières qui existent en Côte d'Ivoire

Publié le 01 Novembre 2021
164 vues

Dans l'objectif de sécuriser les populations et réduire au maximum les risques d'insécurités et d'éventuelles attaques extérieur

Dans l'objectif de sécuriser les populations et réduire au maximum les risques d'insécurités et d'éventuelles attaques extérieur, le gouvernement ivoirien a initié un lancement de création de plusieurs bataillons de grande envergure sur tout l'étendue du territoire national.

Issus de différents corps armés ivoiriens, ils ont été créés après la crise post-électorale afin de constituer un verrou contre toutes menaces aux frontières du pays. Ces bataillons sont dirigés par un Lieutenant-colonel ou chef d'escadron.


Selon les informations relayées, ces bataillons sont au nombres de quatres répartis comme suite :

1-Le Bataillon de Sécurisation du Nord Ouest (BSNO)

Il a pour mission la sécurisation de la frontière nord et ouest du pays son quartier général est basé à Odienné.

2-Le Bataillon de Sécurisation du Sud Ouest (BSSO)

Il a pour mission de sécuriser la frontière Sud Ouest du pays son quartier général est basé à San-Pedro.

3-Le Bataillons de Sécurisation de l'Ouest (BSO)


Basé à Man, sa mission est d'assurer la sécurité le long de la frontière ouest du pays.

4-Le Bataillon de Sécurisation de l'Est (BSE)

Composé pour la plupart parachutiste, ils ont pour mission la sécurisation de la frontière Est du pays. Elle est basée à Bondoukou.



Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com