INTERNATIONAL

L'archevêque Kodja sans pitié pour les influenceurs : “ils ne savent ni lire, ni écrire”

Publié le 29 Novembre 2021
176 vues

En Afrique, notamment en Côte d'Ivoire, une kyrielle de personnes sont actives sur les réseaux sociaux, avec de plus en plus d'enfants et de jeunes utilisant ces plateformes

En Afrique, notamment en Côte d'Ivoire, une kyrielle de personnes sont actives sur les réseaux sociaux, avec de plus en plus d'enfants et de jeunes utilisant ces plateformes en ligne. Si l'accès à Internet et ses innovations numériques connexes créent de nouvelles opportunités pour les jeunes générations, il laisse malheureusement aussi place à certaines insuffisances. Le niveau intellectuel de certains d'entre eux reste parfois à désirer.

De quoi susciter l'inquiétude de l'Archevêque Kodja Guy-Vincent, président des Églises Mission Évangélique Grâce de Vie (MEG-VIE). Alors que son message de ce dimanche 28 novembre 2021, au siège des Églises MEG-VIE traitait du thème « Tout héritier du royaume doit aspirer à » l'excellence, l'homme de Dieu a déploré un système selon lequel la société actuelle ferait la promotion de la médiocrité.


« Aujourd'hui, on fait la promotion de la médiocrité sur internet. On les appelle cyberactivistes ou encore influenceurs qui ne savent ni lire, ni écrire et puis on va les écouter. Et on a mis les journalistes, les animateurs qui sont allés à l'école de côté, on écoute des personnes non qualifiées. Tu écoutes des personnes et on les appelle des influenceurs », a-t-il fait remarquer d'entrée.

Pour l'archevêque Kodja, « un influenceur qui n'a aucune éducation parentale, sociale, intellectuelle, politique, spirituelle, est un danger pour la société parce qu'il va t'influencer dans la médiocrité ». Et de poursuivre : « Et ils se donnent même des prix. Le prix appartient à l'excellence, pas à la médiocrité. Le prix appartient à la victoire, pas à la défaite. Mais dans quelle société sommes-nous ? », a interrogé l'homme de Dieu. Puis d'inviter son peuple en particulier, et les chrétiens en général à aspirer à l'excellence en se formant, en retournant à l'école.


Livre de référence : 1 Samuel 17, versets 22 à 30

Quelques paroles fortes :

Dans la vie, même si vous n'êtes pas opportunistes, vous devez sauter sur les opportunités.

Dieu peut tout te donner, mais tu n'aspire à tout, tu n'auras rien.

Le pire dans la vie d'un homme, c'est le complexe d'infériorité.

Ce n'est pas un crime de rêver encore moins d'être ambitieux. Tu as le droit d'aspirer à ce qui est excellent.

Ce que tu penses, tu l'attire dans ta vie. Quand tu aspires à quelque chose, tu aspires la chose vers toi.

Dans l'église, les Chrétiens ont pris la sacrificature et ont abandonné la royauté. Ils ont pris l'onction, ils ont abandonné l'instruction. Ils ont pris la puissance, ils ont abandonné la connaissance.



Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com