INTERNATIONAL

Troisième mandat : Macky sous forte pression diplomatique

Publié le 06 Décembre 2021
184 vues

Le chef de l'État pourrait ne participer pas à la prochaine présidentielle prévue normalement en 2024.

Le chef de l'État pourrait ne participer pas à la prochaine présidentielle prévue normalement en 2024.

Selon Walf Quotidien qui soulève cette question dite sensible, Macky Sall se prépare à un départ en douce.

Ce, à cause de la forte pression diplomatique exercée sur lui par les partenaires internationaux du Sénégal et les puissances occidentales.

En effet, rapporte le journal, ces dernières ne veulent pas du tout de ce qui s’est passé en Guinée Conakry et en Côte d’Ivoire.

Le retour du poste du Premier ministre, l’éventuelle amnistie pour Karim Wade et Khalifa Sall sont autant d'actes qui prouveraient que Macky Sall ne briguera pas un 3e mandat.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com