POLITIQUE

Après les municipales 2018 à Grand-Bassam : Le contentieux électoral prend une autre tournure

06 Novembre 2018 - Autre Source
909 vues

En effet, certains nous ont révélé être l’objet de toutes les convoitises de la part de candidats. Achat de conscience à prix d’or, intimidations, menaces, tout y passe.

En effet, certains nous ont révélé être l’objet de toutes les convoitises de la part de candidats. Achat de conscience à prix d’or, intimidations, menaces, tout y passe. A telle enseigne que pour échapper au harcèlement, certains agents ne sortent plus de chez eux, d’autres ont quitté carrément la ville, ou encore ont décidé de fermer leur téléphone portable. « On m’a approché », a confié, sans plus de précision, un responsable de Bureau de vote qui s’est emmuré chez lui.

Un autre, craignant des représailles, change de dortoir chaque jour. « Moi je n’ai pas quitté la ville, mais je ne dors plus chez moi. Aujourd’hui, je dors ici, demain je dors là-bas, parce que ces gens-là, si tu as refusé leur proposition, il faut s’attendre au pire », nous a fait savoir un agent.

Dans la ville, des agents têtus seraient activement recherchés. D’autres, qui auraient mordu à l’appât, auraient quitté le secteur, selon nos sources.

Des agents, que nous avons essayé de joindre, ne répondent plus aux appels. D’autres ont carrément fermé leurs téléphones portables.

Dans la ville, des noms d’agents suspectés circulent. Et, c’est dans ce contexte qu’un argent nous a fait une confession de taille : « l’autre jour, j’ai été approché par un ami. Il m’a dit que son oncle qui est arrivé d’Europe, voulait me voir pour une proposition de travail. Il m’a emmené à l’hôtel Ivoire et là, il me présente un monsieur censé être un huissier. Le monsieur tenait entre ses mains, un document.

Il me dit de signer en bas du document. L’homme m’a proposé 3 millions F Cfa plus un passeport. Dès que tu vas signer, on te donne les trois millions et un passeport, et tu quittes le pays », a raconté, sous le couvert de l’anonymat, cet agent de la Commission électorale indépendante (Cei) locale, précisant que l’huissier ne lui a pas montré le document en question, mais la partie où il devait signer.

Selon lui, « cette signature devrait m’amener ainsi à faire couler un candidat, celui que je ne présentais, c’est-à-dire mon candidat ». Et d’ajouter : « je leur ai dit que je vais réfléchir à sa proposition. Il m’a donné 20 000 F Cfa comme transport, et j’ai quitté les lieux »,


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com