POLITIQUE

Décès de Sangaré, samedi : Tout sur l'ambiance à la polyclinique où il est décédé

06 Novembre 2018 - linfodrome.com
671 vues

Tout s'est passé si rapidement que les témoins expliquent difficilement la disparition du septuagénaire, « fidèle compagnon de Laurent Gbagbo ». Abou Drahamane Sangaré, selon nos sources, souffrait d'un cancer de la prostate. L'homme, 72 ans, s'était déjà fait opérer, il y a deux ans.

Tout s'est passé si rapidement que les témoins expliquent difficilement la disparition du septuagénaire, « fidèle compagnon de Laurent Gbagbo ». Abou Drahamane Sangaré, selon nos sources, souffrait d'un cancer de la prostate. L'homme, 72 ans, s'était déjà fait opérer, il y a deux ans.

Il suivait donc un traitement jusqu'à ce qu'il rechute. Ainsi, pris d’un violent malaise, le vendredi 2 novembre 2018, à sa résidence où il se reposait, il a été conduit d'urgence dans une polyclinique à Marcory. A en croire d'autres sources, l'homme politique, opposant farouche d'Alassane Ouattara, avait été hospitalisé dans une autre polyclinique pendant deux semaines.

Et c'est dans ses derniers instants, qu'il a été conduit à cette polyclinique à Marcory où il est décédé. D'autres encore soutiennent qu'il a sombré dans un coma, avant de partir.

D'ailleurs, cette polyclinique, précise-t-on, aurait refusé de recevoir le malade dans un premier temps, à cause de son état de santé sévèrement dégradé. Finalement, c'est sous la pression, que cet hôpital privé, d'un niveau important, aurait accepté d'interner le grabataire. Abou Drahamane Sangaré n'a donc pas survécu à cette dernière bourrasque qui l'a terrassé.

À la polyclinique à Marcory, ont accouru Simone Éhivet Gbagbo, la 2e Vice-présidente du camp Sangaré (ou le parti de Gbagbo), Ettien Amoikon, Koua Justin, Dahi Nestor, Georges Armand Ouégnin, le président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), et d'autres militants de la gauche ivoirienne. Après le constat du décès, tous ont accompagné la dépouille à l'Ivoirienne de sépulture (Ivosep) à Treichville.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com