POLITIQUE

Mamadou Touré : « Statistiquement et mathématiquement, Ezaley ne peut pas gagner à Grand-Bassam »

05 Décembre 2018 - IVOIRESOIR.NET
644 vues

Mamadou Touré n’est pas passé pas quatre chemins pour donner son point de vue sur le RACI qui semble ne pas partager l’avis du RHDP unifié dans la mesure où ce mouvement qui est composé à majorité des cadres du RDR

Mamadou Touré n’est pas passé pas quatre chemins pour donner son point de vue sur le RACI qui semble ne pas partager l’avis du RHDP unifié dans la mesure où ce mouvement qui est composé à majorité des cadres du RDR ne participera pas au congrès du 26 janvier 2018 : « Je pense qu’il ne faut pas prendre ces fantasmes pour la réalité. Le RDR est un parti solide.

A l’issue du congrès ordinaire en 2017, le RDR qui a réuni près de 100 000 militants a fait preuve de son unité. Une direction a été mise en place et cette direction a regroupé toutes les valeurs de notre parti. Je ne connais aucun cadre du RDR légitime qui se retrouve dans l’autre voie que celle indiquée par le président Alassane Ouattara. Nous n’avons aucun problème d’unité en notre sein », a-t-il dit.

Et d’ajouter que Guillaume Soro dont certains se réclament, jusqu’à preuve du contraire est vice-président du RDR, membre du RHDP, a été élu  à Ferké sous la bannière du RHDP. En outre, le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a déclaré que le président de l’assemblée nationale devrait faire partie du groupe parlementaire RHDP puisque c’est sous cette bannière qu’il a été élu. Aussi, a-t-il fait savoir que Guillaume Soro n’a pas encore dit au président Alassane Ouattara qu’il avait un problème par rapport à son engagement au niveau du RDR.

Par ailleurs, le porte-parole adjoint du RHDP a affiché mine sereine en parlant de la reprise des élections à Grand-Bassam et à Port-Bouet : « D’un point de vue statistique et mathématique, il est impossible au candidat (du PDCI) de Bassam de gagner les élections à Bassam si le RHDP dans sa composante actuelle est mobilisé », a-t-il lancé.

Poursuivant, il a déclaré : « Au regard des résultats des élections passées, ce candidat à pu être élu il y a cinq ans à la faveur du vote massif de nos militants actuels. Je ne vois pas comment ce candidat peut gagner si nos militants sont mobilisés parce qu’ils sont les plus nombreux d’un point de vue statistique à Bassam ».

Et de conclure en ces termes : « Notre responsabilité sera d’aller vers nos électeurs pour transformer cette majorité potentielle en majorité électorale lors du scrutin. Donc inéluctablement nous allons gagner à Bassam comme à Port-Bouët ».


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com