POLITIQUE

Bacongo répond à Ouattara : « L’article 183 ne (lui) permet pas de se présenter à la présidentielle de 2020 » (Devoir de mémoire)

12 Février 2019 - Autres Source
710 vues

Ibrahim Bacongo Cissé, le Conseiller spécial du président de la République chargé des Affaires juridiques, institutionnelles et politiques, s’était prononcé en 2016, sur le troisième mandat d’Alassane Ouattara et confirmé que la constitution l’en empêchait en 2020.

, le Conseiller spécial du président de la République chargé des Affaires juridiques, institutionnelles et politiques, s’était prononcé en 2016, sur le troisième mandat d’ et confirmé que la constitution l’en empêchait en 2020. Il avait accordé une interview à Africa 24 que nous retranscrivons, au lendemain des déclarations du Président Ouattara, qui jusque-là, évoque la possibilité de se présenter à un 3è mandat, sans pouvoir avancer le moindre article de la constitution.

Est-ce que cette nouvelle constitution donne la possibilité à Alassane Ouattara de faire un troisième mandat ?

L’article 183 de la constitution dit que la législation en vigueur au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution reste applicable. En d’autres termes, l’article 35 de la constitution de 2000 présageait déjà que le mandat du président de la république était de cinq ans renouvelables une seule fois.

« ALASSANE OUATTARA A PRIS TOUTE LA PRESSE NATIONALE ET INTERNATIONALE À TÉMOIN DE NE PAS SE PRÉSENTER À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2020 »

Est-ce que le président de la République ne se représentera plus en 2020 ?

Le président de la République, Alassane Ouattara a pris toute la presse nationale et internationale à témoin de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020. L’article 183 de la constitution cristallise cette position.

Entre la réconciliation et le référendum quelle est votre priorité ?

Nous avons commencé la réconciliation depuis 2011. Depuis cette date, les ivoiriens et les ivoiriennes qui se regardaient en chien de faïence, ceux qui avaient pris les armes les uns contre les autres ont décidé de se retrouver pour réapprendre à être des frères et des sœurs. Ce processus de réconciliation n’était pas incompatible avec l’élaboration d’une nouvelle constitution.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com