POLITIQUE

Côte d'Ivoire : 10 députés et 5 sénateurs pro-Duncan, refusent l'allégeance à Gon

05 Août 2019 - Autre Source
398 vues

La crise latente entre le vice-président Daniel Kablan Duncan et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly vient d’éclater au grand jour.

La crise latente entre le vice-président Daniel Kablan Duncan et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly vient d’éclater au grand jour. 10 députés et 5 sénateurs dissidents du PDCI refusent de faire allégeance à Amadou Gon Coulibaly. Ils ont donné leur accord pour la création d’un club de soutien à Duncan.

Le vendredi 2 août 2019, au Palm Club de Cocody, le club dit de réflexion “Demain la Côte d’Ivoire” a été présenté à des journalistes triés parmi ceux qui soutiennent le RHDP et suivent habituellement les activités du vice-président Daniel Kablan Duncan. 

C’est l’Inspecteur général d’Etat Ahoua N’Doli Théophile, fidèle ami de Duncan qui a présidé la cérémonie. Le club de réflexion n’est en réalité qu’un groupe de soutien à la candidature à la candidature de Duncan, pour le compte du RHDP, à la présidence de la République.

En effet, l’homme n’a pas renoncé à son ambition de voir appliquer les termes de l’Appel de Daoukro</a>, par lequel Alassane Ouattara s’était engagé, devant témoin, à passer le relais à un cadre issu du PDCI.

Et c’est cette ambition qui a rassemblé dix députés et cinq sénateurs issus du PDCI, à faire partie de ce club de soutien qui ambitionne d’organiser un grand rassemblement d soutien à Ouattara et au RHDP. Une sorte de démonstration de force pour dire que parmi tous les dissidents du PDCI, Duncan est celui qui draine le plus de monde de façon concrète. Ces cadres issus du PDCI font partie de PDCI-Renaissance.

“C’est ensemble que nous allons bâtir la Côte d’Ivoire de demain. Je souhaite que le cercle soit élargi davantage”, déclare Ahoua N’Doli. Cette initiative des pro-Duncan qui se sentent méprisés par les cadres du RDR au sein du RHDP. Ils disent en privé que l’attitude de Ouattara donne raison à Bédié qui fait savoir que son ex-allié ne respecte pas sa parole donnée.

Cette initiative mûrement réfléchie par Duncan et ses proches ne va pas du tout plaire à Gon et à ses supporters comme Kobenan Kouassi Adjoumani, Amédé Kouakou, Patrick Achi, Raymonde Goudou-Coffie et autres ministres PDCI. Ceux-ci jouent à fond la carte Gon et combattent farouchement les pro-Duncan au sein du RHDP, y compris Duncan lui-même. 

Amadou Gon Coulibaly s’était plaint à Alassane Ouattara, à son avènement à la Primature, de l’influence de son prédécesseur sur certains dossiers. Peu à peu, Duncan a réduit sa présence médiatique et a fini par devenir le vice-président que Ouattara et Gon avaient toujours rêvé d’avoir, à savoir un homme qui ne gêne pas les ambitions du clan. Il semble que l’homme a décidé de jouer son destin, même si de nombreux observateurs font savoir qu’il n’osera jamais affronter Gon qui est soutenu par Ouattara. Attendons donc de voir.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com