SOCIETE

Construction du 4e pont : Les populations d’Adjamé village pas contentes; une manifestation prévue ce vendredi

Publié le 07 Septembre 2018
452 vues

Elles ne sont pas contentes et l’ont fait savoir plus d‘une fois. Les populations du village Ebrié d’Adjamé Dallas déprécient le traitement qui leur est fait relativement à la construction du 4e pont d’Abidjan dont une partie devrait se trouver sur le site actuel du village.

 Les raisons évoquées par les uns et les autres sont diverses. Si certains se plaignent du choix même du village comme emprise de l’ouvrage, d’autres critiquent la prise en charge due aux populations impactées. « Nous sommes pour que les gens soient dédommagés normalement. Les gens ne veulent pas respecter l’accord de prêt. Il y a eu un accord de prêt entre la Côte d’Ivoire et le bailleur qui existe mais que la Côte d’Ivoire ne veut pas respecter. Voici pourquoi il y a un problème. », a confié Sylla Sekou, responsable de l’Ong Colombe Ivoire.
A l’en croire, le gouvernement s’y prend un peu tard pour les dédommagements, les populations n’ayant pas eu la possibilité de prendre les dispositions nécessaires pour libérer les emprises. Aussi, a-t-il plaidé pour un report des opérations de déguerpissement pour remédier à cela et permettre notamment aux élèves et étudiants qui vivent sur ces emprises d’avoir une année normale. « Nous en tant qu’Ong, nous leur demandons pardon de laisser les gens sous l’emprise jusqu’à la fin des prochains examens. Après les examens (scolaires, ndlr) ils pourront leur demander de libérer les emprises du pont. Voici notre problème sinon nous sommes pour le projet. Nous adhérons au projet. », a-t-il assuré.
Au village, la situation est tendue. D’après des sources, les pourparlers entre la chefferie et les populations n’ont pas permis d’aboutir à un accord. « On ne sait pas véritablement ce qui va se passer. Mais il se dit que l’entreprise en charge des travaux procèdera le vendredi prochain (7 septembre, Ndlr) au déguerpissement. Nous les attendons ici. Nous avons pris des décisions pour faire obstacle à ce projet », nous a confié une riveraine. Qui a fait savoir qu’à l’issue d’une réunion entre les populations et la chefferie tenue ce jeudi 6 septembre 2018, tout était fin prêt pour une manifestation en vue de dissuader du déguerpissement.


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com