SOCIETE

Côte d'Ivoire: Pas de prime Ecomog pour les 600 policiers et gendarmes

Publié le 27 Septembre 2018
402 vues

Les 600 policiers et gendarmes qui grognent ces derniers temps pour revendiquer leur prime Ecomog n'auront pas gain de cause. C'est du moins ce qu'a affirmé Mamadou Touré qui indique que ceux-ci ne sont pas concernés par ladite prime.

Les 600 policiers et gendarmes qui grognent ces derniers temps pour revendiquer leur prime Ecomog n'auront pas gain de cause. C'est du moins ce qu'a affirmé Mamadou Touré qui indique que ceux-ci ne sont pas concernés par ladite prime.

Prime Ecomog, les "600" pas concernés selon Mamadou Touré

En janvier et mai 2017, 8400 éléments des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) se mutinaient pour réclamer 12 millions de francs CFA correspondant à la prime Ecomog qui leur avait été promise depuis 2007 dans le cadre de l'accord de Pretoria. Ainsi, à coup canons et de parades militaires, ces mutins ont eu gain de cause auprès du gouvernement ivoirien.

Aussi, Hamed Bakayoko, nommé ministre de la Défense dans la foulée, avait promis mettre fin aux mutineries au sein de l'armée ivoirienne. Cependant, 600 policiers et gendarmes qui disent appartenir anciennement à ce contingent revendiquent également leur prime Ecomog à l'instar de leurs anciens frères d'armes.

Mais Mamadou Touré, ministre de la Jeunesse et du Service civique vient de ruiner les espoirs de ces éléments des Forces de défense et de sécurité mécontents.

Lors d'une interview à France 24, le porte-parole adjoint du gouvernement a déclaré : « Cette situation est traitée au niveau du gouvernement. Nous avons la situation des 600 gendarmes et policiers qui diffèrent de la situation des soldats. Puisque ces 600 policiers et gendarmes ont été recrutés dans l’armée à l’occasion de l’accord de Pretoria alors que les militaires qui ont revendiqué l’année dernière n’avaient pas pu être recrutés alors que l’accord politique de Ouagadougou traitait de leur situation. »

Poursuivant, il ajoute : « Ce sont deux statuts complètement différents. Ce qui ne les rend pas éligibles aux primes dont ont eues droit les militaires qui se sont mutinés l’année dernière. Ceci étant, le Premier ministre l’a dit, les discussions sont en cours pour trouver une réponse à toutes ces préoccupations. Ce que je veux vous dire, c’est qu’aujourd’hui après les difficultés que nous avons connues, la situation au niveau militaire est totalement stable. »


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com