SOCIETE

Grand-Bassam : Un Abissa éclair de 2 heures, sans le roi et les tam-tams parleurs

Publié le 12 Novembre 2018
356 vues

Comme il fallait s’y attendre, l’Abissa 2018 n’a pas tenu toutes ses promesses. Aucun engouement de la part de la population ivoirienne, l’absence du roi et des tam-tams parleurs. Une cérémonie très sobre qui n’a duré que 2 heures de temps.

Comme il fallait s’y attendre, l’Abissa 2018 n’a pas tenu toutes ses promesses. Aucun engouement de la part de la population ivoirienne, l’absence du roi et des tam-tams parleurs. Une cérémonie très sobre qui n’a duré que 2 heures de temps.

Jean-Baptiste Amichia, président du comité d’organisation de l’Abissa avait signifié les conséquences de la non tenu de la fête dans nos précédents écrits en ces termes : « Si nous ratons l’Abissa cette année, il faudrait attendre 5 années encore avant d’avoir une autre fête de l’Abissa. C’est la coutume ». Il fallait impérativement éviter une telle situation. C’est fort de cela qu’une cérémonie minimum a été organisée.

En raison des dissensions qui persistent entre les partisans de Georges Philippe Ezaley (PDCI) et de Jean-Louis Moulot (RHDP) après les élections municipales d’octobre 2018, la ville de Grand-Bassam est sous haute tension, avec de nombreux policiers visibles dans les endroits sensibles. Ainsi, la place de l’Abissa au quartier France a été profanée, le roi des N’Zima-Kôtôkô a été hué, les forces de l’ordre en patrouille partout dans la ville. Bref. Le climat sociopolitique n’a pas favorisé une fête populaire comme les précédentes.

L’Abissa est une fête traditionnelle des N’Zima-Kôtôko qui a désormais un intérêt touristique national. Elle dure normalement une semaine et attire selon les organisateurs plus de 400 000 touristes dans la cité balnéaire.


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com