SOCIETE

Côte-d’Ivoire: Un infirmier écroué pour une publication sur Facebook appelant à user de seringues contaminées

Publié le 28 Novembre 2018
677 vues

La grève des agents de santé qui a eu lieu du 5 au 9 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national continue de faire grincer des dents. En effet, si certains agents interpellés ont été relâchés, ce n’est pas le cas de N’Guettia Kiniboa Nestor Christian qui est accusé d’incitation au meurtre sur les réseaux sociaux.

La grève des agents de santé qui a eu lieu du 5 au 9 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national continue de faire grincer des dents. En effet, si certains agents interpellés ont été relâchés, ce n’est pas le cas de N’Guettia Kiniboa Nestor Christian qui est accusé d’incitation au meurtre sur les réseaux sociaux. Il a été déféré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

La grève des agents de santé qui a eu lieu du 5 au 9 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national continue de faire grincer des dents. En effet, si certains agents interpellés ont été relâchés, ce n’est pas le cas de N’Guettia Kiniboa Nestor Christian qui est accusé d’incitation au meurtre sur les réseaux sociaux. Il a été déféré à Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Selon la Coordination des Syndicats de la Santé (Coordi-Santé), ce qui paraissait comme une rumeur depuis la fin de la grève n’en est plus une. N’Guettia Kiniboa Nestor Christian a été conduit à la MACA. Le porte-parole de la coordination l’a annoncé en ces termes :«L’assemblée générale a été informée de l’arrestation de N’Guettia Kiniboa Nestor Christian en service à Doukouyo à Gagnoa.

Mis aux arrêts puis placé sous mandat de dépôt à la Maca pour une publication sur les réseaux sociaux incitant les grévistes à faire usage de seringues contaminées contre les menaces et face aux forces de l’ordre». Le post en question indiquait : »Chers collègues et camarades, en cas de violation de nos droits, utilisons des virus contre ceux-là. si un seul syndicaliste est violenté, utilisons nos sérums infectés comme arme de réplique.

Ainsi, quand nous allons propager la fièvre typhoïde, l’hépatite, la méningite, la tuberculose et le VIH à tous ceux qui nous brutaliseront, ils sauront que nous aussi on a des armes de destruction massive plus que la kalachnikov ». Comme une traînée de poudre, la publication a circulé sur les réseaux sociaux. Chacun y est allé de son commentaire.

Pourtant, N’Guettia Kiniboa Nestor Christian n’a cessé de se justifier par le même canal. «Chers amis de Facebook, une publication circule avec mon image me faisant passer pour incitateur au meurtre. SVP, ne prenez pas cela pour agent comptant. Je ne me reconnais pas dans cette affaire. Je ne sais pas qui me fait ça. Je me retrouve au village pour l’enterrement de mon collègue. Je suis assailli par les appels», s’était-il expliqué.

Apparemment, cette version des faits n’a pas convaincu les enquêteurs puisqu’il à été déféré à la MACA. N’Guettia Kiniboa Nestor Christian est infirmier depuis maintenant trois ans, il vit en couple et père d’un enfant.


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com