SOCIETE

Le gouvernement suspend les acquis financiers de certains fonctionnaires

Publié le 30 Novembre 2018
542 vues

Le Conseil des ministres a décidé, mercredi, de suspendre le bénéfice des acquis financiers obtenus par certains fonctionnaires « dont les syndicats ne respectent pas leurs engagements et abusivement lancent des mots d’ordre de grève et perturbent les services publics », a annoncé, mercredi, le porte-parole du gouvernement, le ministre Sidi Touré.

Abidjan– Le Conseil des ministres a décidé, mercredi, de suspendre le bénéfice des acquis financiers obtenus par certains fonctionnaires « dont les syndicats ne respectent pas leurs engagements et abusivement lancent des mots d’ordre de grève et perturbent les services publics », a annoncé, mercredi, le porte-parole du gouvernement, le ministre Sidi Touré.

Sont concernés par cette mesure, les fonctionnaires des secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de l’administration territoriale qui bénéficient des avantages financiers liés au paiement du stock des arriérés de salaires et à la bonification indiciaire.

Outre cette mesure, le gouvernement, « sans rompre la voie du dialogue», rejette de façon "catégorique toutes les revendications à caractère financier pouvant impacter le budget de l’Etat", a indiqué le ministre Sidi Touré, pour qui l’application des dispositions légales et réglementaires sera de rigueur.

Pour le porte-parole du gouvernement, la résurgence des grèves et des menaces de grèves relatives à des revendications syndicales à caractère financier, dans les secteurs de la santé de l’éducation de l’agriculture et l’’administration territorialité sont illégales, eu égard aux dispositions légales.

Ces actions syndicales de revendication actions en cours sont organisées "en dépit de la signature du protocole d’accord portant trêve sociale, en date du 17 août 2017", a-t-il déploré.

"Le gouvernement, dans le souci d’améliorer les conditions de vie des citoyens a procédé au déblocage des salaires depuis 2014 et a pris la décision de payer à 100% les mesures actées qui étaient partiellement appliquées depuis 2009", a rappelé M. Touré, indiquant que 208 milliards FCFA sont débloqués par an à cet effet.

Selon le porte-parole du gouvernement, malgré ces engagements, "certains syndicalistes tentent de mettre en cause les clauses de cet accord de trêve dans laquel ils se sont engagés de façon claire et sans ambiguïté"


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com