SOCIETE

La JFPI aux côtés de la FESCI qui subit les brimades du régime

Publié le 26 Février 2019
329 vues

Le National Blaise Lasm s’est rendu ce matin à la marche de protestation de la FESCI au nom de la JFPI pour leur apporter un grand soutien.

Le National Blaise Lasm s’est rendu ce matin à la marche de protestation de la FESCI au nom de la JFPI pour leur apporter un grand soutien.

Après un entretien fructueux avec le SO de la FESCI, voici le message que leur a livré le National #BlaiseLasm:

« Partout où les droits fondamentaux sont bafoués, partout où les plus faibles subissent la furie des plus forts , partout où l’injustice sociale fait loi , partout où y’a oppression et déshumanisation, partout où y’a emprisonnement injuste, le FPI sera toujours présent et aux côtés de forces en lutte pour le respect de leurs droits. Dahi Nestor nous a mis en mission auprès de la Fesci et il m’a confié de venir vérifier l’effectivité de votre implication active dans la marche du jour.

La Fesci ne doit jamais manquer de notre soutien et à chaque fois qu’elle appèlera à des marches, Nous serons présents . Cela dit , au delà de la solidarité militante, nous déplorons l’acharnement du régime contre l’éducation et l’école . Ils sont subtilement entrain de préparer une élite en faveur de leurs enfants à qui ils font bénéficier à l’extérieur d’un enseignement de qualité tandis qu’ils planifient un enseignement au rabais pour les pauvres que nous sommes. On demande à Ouattara de lutter contre la pauvreté mais lui préfère s’acharner contre les pauvres. 

Trop devient trop . Un État qui emprisonne les enseignants et les étudiants insulte le savoir et l’avenir et il est grand temps de dire NON à la dérive autocratique en cours. La dictature d’houphouet n’a pas résisté, ce n’est pas celle de ses avortons adultérins en empruntant les termes de Bedie qui va triompher. 

Il faut libérez l’école de l’incompétence de ceux qui la dirige, il faut libérer la liberté syndicale en brisant les chaînes de la prison pour le PR Johnson Zamina de la CNEC et pour le Camarade Ozoukou Aristide qui n’a fait revendiquer . Eux n’ont pas tués comme les lutins en janvier 2017 qui n’ont jamais été inquiétés donc ils doivent être libres ».


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com