SOCIETE

Monnaie / Un prêtre catégorique: “Le Franc Cfa tombera”

Publié le 05 Mars 2019
515 vues

Au-delà de toute arithmétique économique qui semble créer des débats houleux et interminables entre pro et anti Cfa, l’essentiel du débat doit se focaliser sur la symbolique que représente pour l’Afrique francophone la lutte contre le Franc Cfa.

Au-delà de toute arithmétique économique qui semble créer des débats houleux et interminables entre pro et anti Cfa, l’essentiel du débat doit se focaliser sur la symbolique que représente pour l’Afrique francophone la lutte contre le Franc Cfa. En effet, la lutte acharnée contre le Franc Cfa est l’expression de la répression coloniale et néocoloniale qu’ont décidé d’engager les peuples francophones africains pour leur indépendance totale.

Aujourd’hui, force est de reconnaître que dans toute l’Afrique francophone et même soutenu par certains dignitaires africains anglophones, naît une certaine synergie autour de la nécessité fondamentale de se concerter et de conjuguer les efforts de manière à accroître une certaine efficacité dans la lutte contre le Franc Cfa, symbole vivant de l’aliénation continue coloniale, en vue d’un mieux-être économique, social et politique des populations francophones africaines.

Une certaine unité africaine est en train de voir le jour autour de la problématique du Franc Cfa et cela est à saluer, parce que beaucoup semble avoir compris que la lutte contre le Franc Cfa n’a ni connotation religieuse, culturelle, nationaliste, tribaliste et ethnique, mais qu’elle rejoint dans son être le plus profond tout africain épris de liberté et soucieux de vivre dans la dignité d’homme affranchi.

Malheureusement le Franc Cfa nous rappelle continuellement que notre liberté est conditionnée, que notre affranchissement est partielle, et pourtant nous la voulons totale et sans condition.

On ne peut plus vivre indéfiniment avec accroché aux pieds les chaînes de la servitude que nos aïeux ont porté dans la souffrance au cou pendant des décennies. La lutte contre le Franc Cfa est fondamentalement et substantiellement un combat pour l’émancipation et la libération des peuples noirs francophones du joug colonial et néocolonial.

A travers ce combat, l’épopée moderne de l’Afrique francophones libre est en train de s’écrire, certes encore dans la douleur, puisque aucun peuple sur cette terre n’a obtenu sa liberté en faisant appel au sens moral des gens qui les oppriment, mais finira par être racontée et célébrée.

Une chose est certaine, peu importe le temps qu’il faudra, chaque maillon de ces chaînes du système colonial et néocolonial qui régit encore le vécu quotidien des peuples africains francophones, et dont le Franc Cfa occupe une place de proue, sera démantelé. Le Franc Cfa tombera.

Il faut le souligner avec force, il est révolu l’époque où le noir dansait et chantait parce que satisfait des os et des miettes de la ripaille que le colon en fête jetait par-dessus l’épaule. L’heure a sonné pour que tout en assumant notre histoire, nous prenions en main notre destin. Ce combat, nous le gagnerons, parce que contrairement à nos pères, sans toutefois nier la force de leur sacrifice, nous sommes plus avertis, plus aguerris, plus éclairés et plus armés.

 

P. Donald ZAGORE, Sma


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com