SPORT

Amon Tanoh «absout» par le Président Ouattara ?

Publié le 20 Novembre 2021
161 vues

Nouvel épisode dans la relation politique entre Alassane Ouattara et l’ancien ministre Marcel Amon Tanoh

Nouvel épisode dans la relation politique entre Alassane Ouattara et l’ancien ministre Marcel Amon Tanoh. L’ancien chef de la diplomatie ivoirienne avait fait son mea culpa en ces termes :« Je reconnais n’avoir pas été totalement fidèle à mon engagement de montrer aux Ivoiriens qu’il est possible de faire de la politique différemment, en sachant, malgré nos désaccords, garder le bon ton, sans proférer d’invectives et sans porter de jugements de valeur.

Je pense notamment aux propos que j’ai tenus le 10 octobre 2020, au stade Félix Houphouët-Boigny, envers le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara », avait expliqué Marcel Amon Tanoh, fin 2020. Il faisait référence à des envolées de meeting perçus comme plutôt violents, au sujet de celui qui était alors candidat à la présidentielle pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Mais les choses ont bien changé pour Marcel Amon Tanoh,le tout- puissant ministre des Affaires étrangères en Côte-d’Ivoire entre 2016 et 2020, et proche parmi les proches d’Alassane Ouattara .

Après ces péripéties, le natif d’Aboisso, serait, selon plusieurs sources, revenu dans les petits papiers du président ivoirien. Marcel Amon Tanoh aurait obtenu son « absolution » de son ex-mentor. Il serait en route pour un poste à la Commission de la Cedeao qui renouvelle ses instances en début d’année 2022.

Si ces bruits de couloirs se confirment, Alassane Ouattara justifierait encore sa loyauté et sa fidélité en amitié et surtout sa volonté de pardonner en politique

En 2021, il a reçu et entamé le dialogue avec successivement Laurent Gbagbo, dès le retour de celui-ci en Côte d’Ivoire et Pascal Affi Nguessan, président du Front Populaire ivoirien. Invité aux derniers grands rendez-vous des partis de ces derniers, le président Ouattara n’a pas décliné l’offre et s’est fait représenter par le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo.

Comme aime dire Ado : « A cet âge, il faut pardonnner ».

René Tiécoura

lebanco.net


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com