DOSSIER

Côte d’Ivoire : Qui est vraiment Mamadou Traoré, le pro-Soro « abusivement » détenu à la Maca

Publié le 20 Janvier 2022
483 vues

Proche de l’ancien Premier ministre Guillaume Soro, président de Générations et peuples solidaires, Mamadou Traoré, arrêté vendredi dernier, a été conduit à la Maca.

Proche de l’ancien Premier ministre Guillaume Soro, président de Générations et peuples solidaires, Mamadou Traoré, arrêté vendredi dernier, a été conduit à la Maca. Ses avocats estiment qu’il a été interpellé et emprisonné abusivement.

Mais qui est donc ce pro-Soro ?

Déféré ce lundi en début d’après-midi à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), Mamadou Traoré vient grossir un peu plus le nombre de proches de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, dans les liens de la détention. La mise sous mandat de dépôt de l’ancien directeur général de l’Institut national de formation sociale (Infs) hier, est intervenue après son arrestation rocambolesque le vendredi et sa détention depuis lors en garde à vue.

Il est reproché à ce cadre des ex-Forces nouvelles et aujourd’hui de Générations et peuples solidaires (GPS), le mouvement fondé il y a deux ans par l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, quatre chefs d’accusation, à savoir : diffusion de fausses informations tendant à faire croire qu'une atteinte aux personnes va être commise ; manœuvre de nature à jeter le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement ; commission d'actes non approuvés par le gouvernement et de nature à exposer des Ivoiriens à subir des représailles ; incitation à commettre des actes terroristes non suivie d'effet.

QUATRE CHEFS D’ACCUSATION

Aux premières heures de l’arrestation du membre de son Comité d’orientation et de coordination (COC), GPS était d’ailleurs immédiatement monté au créneau, pour dénoncer ce qu’il pense être un « enlèvement ».

« Générations et peuples solidaires appelle les autorités ivoiriennes à tout mettre en œuvre pour retrouver M. Traoré Mamadou sain et sauf, à le rendre à sa famille et à faire toute la lumière sur ce mystérieux enlèvement. Générations et peuples solidaires s’insurge contre les enlèvements d’opposants devenus monnaie courante en Côte d’Ivoire, et dénonce la répression aveugle dont son Président, ses cadres dirigeants et ses militants sont victimes depuis plusieurs années », avait dénoncé le mouvement de Guillaume Soro qui n’est, non plus pas resté muet après l’inculpation de son cadre.

Hier soir, GPS dénonçait une atteinte à la liberté d’expression.

« Générations et peuples solidaires dénonce cette atteinte grave et intolérable à la liberté d’expression et d’opinion, garantie par l’article 19 de la Constitution de la République de Côte d’Ivoire ainsi que les instruments juridiques internationaux tels la Charte des Nations unies de 1945, la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples de 1981 et l'Acte constitutif de l'Union africaine de 2001, auxquels notre pays a librement adhéré », a réagi Touré Moussa, le directeur de la communication de Guillaume Soro, au nom de GPS.

Mamadou Traoré qui compte au nombre des proches de l’ex-Premier ministre ivoirien qui ont échappé aux arrestations opérées le 23 décembre 2019 à la suite du retour manqué de M. Soro à Abidjan, était réputé pour sa participation régulière aux débats publics, notamment à des émissions télé. Mais c’est surtout sur les réseaux sociaux que l’ex-DG de l’Infs et premier vice-président du conseil d’administration sortant de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugefci) aimait bien s’exprimer.

A son arrivée à la Maca, il a été conduit au bâtiment des assimilés, en attendant sans doute d’être présenté à un juge d’instruction. L’arrestation puis l’emprisonnement de Mamadou Traoré intervient une semaine à peine après la libération au Mali d’un autre proche de Guillaume Soro : l’ancien député et maire de Dabou, Sess Soukou Mohamed dit Ben Souk.

Interpellé le 10 août à Bamako dans des conditions aussi étranges, Ben Souk était sous le coup d’une extradition, les autorités ivoiriennes ayant émis à son encontre un mandat d’arrêt international. Mais après cinq mois de détention, l’ancien parlementaire ivoirien a été libéré. Mamadou Traoré devrait retrouver dans la prison abidjanaise plusieurs autres proches de l’ancien président de l’Assemblée nationale, aussi bien civils que militaires.

Générations Nouvelles


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com