INTERNATIONAL

Guiglo : Fou de jalousie, le mari cocu tranche le sexe de l’amant de sa femme et le braise

Publié le 03 Mars 2022
284 vues

Somé Michel, manœuvre dans une plantation de cacao à Paulekro, campement-village situé à quelques encablures de la forêt classée de Scio

Somé Michel, manœuvre dans une plantation de cacao à Paulekro, campement-village situé à quelques encablures de la forêt classée de Scio, a tranché, dans la nuit du samedi 25 février 2022, le sexe de son compatriote Touré Zoungrana à qui il avait offert gite et couvert, mais qui n’a pas hésité à tourner la tête de sa belle Dabiré Thérèse.

Touré Zoungrana, planteur contractuel de 34 ans, a été émasculé, dans la nuit du samedi 25 février 2022, à Paulekro, campement-village situé à quelques encablures de la forêt classée de SCIO, entre Bangolo, Guiglo et Bloléquin, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Son sexe a été tranché par son compatriote Somé Michel, âgé de 36 ans, pour une affaire de femme. Dabiré Thérèse, la femme volage, est au centre de cette affaire.

Devant l’horreur, certains se tiennent la tête entre les mains quand d’autres crient ou pleurent

Selon Soir Info qui livre cette information, « les populations de cette bourgade ont été surprises de voir un homme nu, gisant dans une mare de sang, sans son ‘’kiki’’. Touré Zoungrana est allongé de tout son corps sur le dos avec le sexe tranché. Devant l’horreur, certains se tiennent la tête entre les mains quand d’autres crient ou pleurent ».

Selon les renseignements reçus le lendemain sur place par le confrère, il ressort que cela fait pratiquement 6 ans que Somé Michel manœuvre agricole vit à Paulekro où il gagne honnêtement sa vie. Pour mettre fin à la solitude, il se rend, en août 2021, à Koudougou, dans le département de Bouaflé où réside son père. Il y scelle le mariage traditionnel avec Dabiré Thérèse, avant de retourner à Paulekro avec sa dulcinée.

« Au mépris de la morale et de la gratitude du bienfaiteur, Zoungrana s’entiche de Thérèse qui devient ainsi son amante à l’insu de Somé »

Plus trad, son compatriote Touré Zoungrana débarque à Paulekro, pour aller "se chercher", pour ne pas dire se chercher une vie meilleure. Rapidement, il lie une amitié avec Somé Michel qui l’accueille sous son toit. Le temps passe et au mépris de la morale et de la gratitude du bienfaiteur, Zoungrana s’entiche de Thérèse qui devient ainsi son amante à l’insu de Somé. Il ‘’laboure’’ régulièrement le jardin secret de la belle Thérèse, parfois en pleine forêt.

On en est là, quand en novembre 2021, Somé Michel se rend à Méagui pour récupérer son argent après la vente de cacao. Entre temps, Zoungrana réussit à se faire embaucher dans une plantation à Ladjikro, dans la sous-préfecture de Kaadé. Il débarque chez son employeur Somda François avec ses bagages dont certains appartiennent Dabiré Thérèse, la femme de son bienfaiteur. D’ailleurs à sa demande, cette dernière quitte le domicile conjugal et va le rejoindre à Ladjikro.

Revenu plus tard de Méagui, Somé Michel constate que sa femme a déserté le foyer. Après plusieurs investigations, il découvre la vérité. Dabiré Thérèse vit désormais avec Zoungrana. Somé prend son mal en patience et convoque son désormais rival chez le chef des ressortissants burkinabé du Cavally basé à Guiglo. L’affaire est réglée et Somé retourne avec sa femme à Paulekro.

Quelques jours plus tard, alors qu’il est dans sa plantation, sa femme plie bagage et retrouve son amant Zoungrana, avant que les deux ne disparaissent dans la nature. Après plusieurs recherches, Somé localise les deux tourtereaux au quartier Nazareth à Guiglo.

Il retourne encore chez le chef des ressortissants burkinabé qui lui donne évidemment raison. Somé pardonne à sa femme et la supplie d’arrêter ses fugues.

Il revient encore à la charge pour la troisième fois, en débarquant nuitamment à Paulekro

Mais Zoungrana revient encore à la charge pour la troisième fois, en débarquant nuitamment à Paulekro. Il donne rendez-vous à Thérèse dans une maison inachevée.

La femme qui a désormais retrouvé le bon sens informe alors son mari de ce que Zoungrana est là, en lui indiquant sa position exacte. Sans perdre une seule seconde, Somé s’empare de sa machette bien aiguisée et trouve effectivement son compatriote à l’endroit indiqué, étendu, nu, sur une natte, attendant l’arrivée de la belle Thérèse pour passer à l’acte.

Mais cette fois, « tu ne mangeras pas ça », se dit le mari cocu qui saisit le sexe de son compatriote, avant de le trancher net. Par la suite, il jette le sexe tranché dans le feu, avant de prendre la fuite à moto avec sa femme pour une destination inconnue, laissant le pauvre Touré Zoungrana à son triste sort, dans cette forêt du Cavally menacée aussi de disparition.  


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com