INTERNATIONAL

Politique: la presse malienne reprend une phrase du président Alassane Ouattara

Publié le 10 Mars 2022
228 vues

Depuis le 09 janvier 2022, le Mali est sous embargo CEDEAO/UEMOA pour des questions politiques non encore élucidées jusque-là.

Depuis le 09 janvier 2022, le Mali est sous embargo CEDEAO/UEMOA pour des questions politiques non encore élucidées jusque-là. Après quasiment deux mois, c'est le statut quo. Le jeudi 24 février dernier, Goodluck Jonathan, ancien président du Nigeria et médiateur de la CEDEAO s'est rendu au Mali pour une énième médiation qui n'a rien donné. A ce sujet, le président Alassane Ouattara face à la presse française avait au cours d'une interview exhorté les autorités maliennes à mettre un peu d'eau dans leur "gnamankoudji". Cette phrase qui a sourire plus d'un téléspectateur a été reprise par la presse malienne.

En effet, bamada.net, un site d'information malien, traitant de l'échec de la médiation internationale au Mali semble donner raison au président ivoirien. Mais ici, le site procède par un questionnement: "n’aurait-il pas fallu mettre un peu d’eau dans leur « gnamakoudji” et privilégier la voie de la raison ?"

Selon le rédacteur, à l’évidence, les deux parties ont des arguments à faire valoir au soutien de leurs prétentions, ce qui bloque les négociations et prolonge l'embargo. Faut-il laisser les choses en l'état ? Non ! Les parties doivent mettre un peu d'eau dans leur vin.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com