INTERNATIONAL

"Nous avons été programmés de cette façon : c'est ainsi que vous devez agir, parler, marcher et paraître", a déclaré Mme Kwoffie

Publié le 02 Juin 2022
268 vues

"Je remarque que je ne suis pas moi-même sur le lieu de travail", déclare Hilda Kwoffie.

"Je remarque que je ne suis pas moi-même sur le lieu de travail", déclare Hilda Kwoffie. "J'essaie de baisser un peu le ton. Vous vous retrouvez dans l'obligation de toujours lisser vos cheveux pour vous intégrer...".

La jeune femme de 24 ans originaire du Ghana dit avoir changé son look et sa façon de parler depuis qu'elle a déménagé au Royaume-Uni en 2016.

Deux tiers des femmes de couleur dans les lieux de travail britanniques disent qu'elles se transforment pour s'intégrer, selon un nouveau rapport.

Le gouvernement a déclaré que tous les lieux de travail devraient être exempts de discrimination.

Les changements auxquels Mme Kwoffie se trouve confrontée sont vécus par certaines femmes de couleur et sont connus sous le nom de "code-switching".

Il s'agit d'un terme largement utilisé pour décrire comment les Noirs, les Asiatiques et les autres personnes issues de minorités ethniques ressentent le besoin de cacher leur identité culturelle dans les espaces à majorité blanche, comme les lieux de travail.

"Nous avons été programmés de cette façon : c'est ainsi que vous devez agir, parler, marcher et paraître", a déclaré Mme Kwoffie.

"Je parle à ma famille et à mes amis d'une manière complètement différente de celle que j'utilise sur mon lieu de travail", ajoute cette auxiliaire juridique qui travaille à Londres.

L'expérience de Mme Kwoffie reflète les conclusions d'une enquête menée par le Runnymede Trust, un groupe de réflexion sur l'égalité raciale, et la Fawcett Society, une organisation spécialisée dans l'égalité des sexes.

Leur rapport révèle que 61 % des femmes de couleur ont déclaré avoir changé leur langage, les sujets dont elles discutent, leur coiffure, leur alimentation, voire leur nom, "dans une large mesure" ou "assez" pour s'intégrer au travail. Ce chiffre est à comparer à celui de 44 % des femmes blanches.

Le rapport, intitulé Broken Ladders, se fonde sur une enquête menée auprès de 2 000 femmes de couleur sur les lieux de travail au Royaume-Uni, qui, selon les groupes, constitue la plus grande enquête représentative des femmes de couleur à ce jour. Lire plus sur bbc.com


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com