POLITIQUE

Mali / Guillaume Soro appel à l'apaisement et au réexamen des sanctions de la CEDEAO contre le Mali

14 Janvier 2022 - Autres Sources
172 vues

La situation du Mali préoccupe l'ensemble aussi bien le peuple malien que l'ensemble des personnalités politiques de la sous-région dont Guillaume Soro.

La situation du Mali préoccupe l'ensemble aussi bien le peuple malien que l'ensemble des personnalités politiques de la sous-région dont Guillaume Soro. L'homme avait à la faveur de la libération son collaborateur Ben Souk Mohamed apporté son soutien aux autorités de la transition malienne.

Ce vendredi 14 janvier, alors que les soutiens de la junte se mobilisent pour dénoncer les sanctions de la CEDEAO, l'ancien Premier Ministre de Côte d'Ivoire a lancé un message à l'apaisement. Guillaume Soro estime que les sanctions de l'organisation sous-régionale contre le Mali sons non seulement "extrêmement sévères", mais elles ont été prise également trop hâtives.

Il rappelle le caractère injustice et illégal de ces mesures qui heurtent le droit international. " je rappelle que priver un État sans littoral de son droit d'accès à la mer, constitue une violation de plusieurs instruments multilatéraux importants, tels que la Convention et le Statut de Barcelone, ainsi que l'accord d'Almaty entre autres, qui reconnaissent aux pays enclavés, le droit d'utiliser les océans dans les mêmes conditions que les Etats riverains, en ce compris le droit de traverser le territoire d'un ou de plusieurs pays en vue d'atteindre la mer." soutient-il.

Le patron de GPS invite donc les Chefs d'États de la CEDEAO a mettre de l'eau dans leur vin. Au surplus, Monsieur Soro demande aux autorités maliennes de ne pas fermer la porte au dialogue. "J'invite également les Autorités de Transition du Mali à ne point céder à la tentation de la rupture du dialogue et à adopter une position conciliante, en dépit des tensions et autres pressions de tous ordres, pour aboutir à un compromis dynamique." suggère t-il.

L'ancien chef des forces nouvelles plaide également pour une solution sous-régionale pacifique et mesuré sous l'égide du Président Macky Sall. Il rappelle son expérience de Premier Ministre en 2010 dans le contexte de l'élection présidentielle de sortie de crise. "Pour avoir organisé des élections en Côte d'Ivoire en Octobre et Novembre 2010 dans un contexte particulièrement difficile, cependant incomparable à celui du Mali, il me plaît par acquit de conscience de suggérer aux uns et aux autres, de sortir du fétichisme des dates." rappelle Guillaume Soro.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com