POLITIQUE

Situation au Burkina : pourquoi Abidjan retient son souffle

25 Janvier 2022 - Autres Sources
348 vues

Il ne fait pas bon vivre en ce moment à Ouagadougou, la capitale burkinabé.

Il ne fait pas bon vivre en ce moment à Ouagadougou, la capitale burkinabé. Depuis quelques jours, les tenants du palais de Kosyam ont le sommeil trouble face à une montée de fièvre des hommes en armes qui paradent dans la ville de Ouaga et banlieue, demandant le départ du pouvoir de bien personnalités du régime burkinabé avec à leur tête, le président Roch Kaboré.

Alors qu'on croyait que le couvre-feu instauré dimanche hier par les autorités et la qualification des Étalons en quarts de finale de la coupe d'Afrique des nations allaient plus ou moins émousser les ardeurs des mutins, que nenni ! Bien au contraire, le mouvement d'humeur des militaires a connu un regain de vitalité avec l'arrestation ou l'isolement (c'est selon) du chef de l'État, Roch Kaboré, du premier ministre Lassina Zerbo, du président du Parlement burkinabé, Alassane Bala Sakandé et de bien d'autres pontes du régime burkinabé.


Au moment où nous mettons sous presse, la situation reste toujours confuse. Y a-t-il oui ou non, un coup d'État militaire au Burkina Faso ? C'est à une véritable guerre de nerfs et de communiqués contradictoires à laquelle l'on assiste depuis ce lundi 24 janvier. Pendant ce temps, à Abidjan, on retient son souffle avec les nouvelles peu rassurantes en provenance de la capitale burkinabé et faisant état de la chute effective de Roch Kaboré.


Un homme avec lequel le président ivoirien entretient de très bonnes relations de fraternité et de bon voisinage. Le 28 décembre 2020, Alassane Ouattara, à la tête d'une forte délégation des autorités ivoiriennes, avait pris part à l'investiture du président Roch Christian Kaboré, réélu pour un second mandat.


Une semaine plus tôt, soit le 14 décembre 2020, c'est le président burkinabé qui avait fait le déplacement à Abidjan pour assister à l'investiture de son aîné et homologue ivoirien. Comme on le voit et pour bien d'autres raisons, Abidjan a de quoi être vraiment malheureux par rapport à la situation qui prévaut au Burkina Faso.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com