POLITIQUE

Katinan répond sèchement à Mamadou Touré et au RHDP : La question de la dette est trop sérieuse, « qu'ils nous envoient quelqu'un qui comprend ce que nous disons »

08 Juillet 2022 - Autres Sources
231 vues

Alors qu'il animait la Tribune du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire (PPA-CI), ce jeudi 7 juillet 2022, au siège de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS)

Alors qu'il animait la Tribune du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire (PPA-CI), ce jeudi 7 juillet 2022, au siège de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), Koné Katinan Justin, porte-parole du parti de Laurent Gbagbo a répondu à Touré Mamadou, porte-parole du Parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) concernant le sujet de la dette de la Côte d'Ivoire qui est à plus de 21.000 milliards. Petite piqûre de rappel.

« Il dit que lorsqu'ils étaient au pouvoir, ils ne prenaient pas de crédit. Mais étant donné qu'ils envoient des gens dans les villages pour parler à nos parents, je voudrais ramener les choses dans leurs contextes et dire la vérité aux parents», a relevé ce proche collaborateur du président Ouattara.

Et d'ajouter : « Aucun pays au monde même les pays les plus développés, les plus riches, notamment de la Chine, les Etats Unis, aucun pays au monde ne fait son développement sans recourir à la dette. S'il y a un seul pays au monde qui a pu se développer sans recourir à la dette, je demande à Katinan Koné de nous le nommer », a-t-il souligné.

Après avoir soutenu que le pays n'est pas surendetté, M Touré a ajouté ceci : « c'est des principes simples. (...) Lorsqu'on va chercher l'argent, c'est pour travailler. C'est les sorciers seuls qui ne veulent pas qu'on aille chercher l'argent pour travailler. Ceux qui vous ont maintenu dans le noir, qui ont été incapables de faire des routes, qui ont été incapables de mettre l'électricité, c'est eux qui parlent aujourd'hui ; qui veulent attaquer les dettes ».

Une réponse qui n'a pas été du goût de Koné Katinan Justin qui a répondu à « son jeune frère » : « J'ai écouté le jeune frère, le ministre Touré. Il traitait les gens de sorciers. Quand on veut nous apporter de la contradiction, il faut qu'ils nous envoient quelqu'un qui comprend ce que nous disons. Nous sommes à 21.000 milliards de dettes », a-t-il répondu. Et de rappeler : « Nous quand on quittait le pouvoir on était à presque de 2400 Milliards grâce au PPTE qu'on a obtenu. Je l'ai entendu dire « les USA ».

Les USA, je l'ai dit la dernière fois, comme la répétition est pédagogique on va encore le dire. Les créanciers des USA ne peuvent pas se lever un jour pour bloquer le système financier des USA, car les 60 % des créanciers des USA sont les américains eux-mêmes. La question de la dette est trop sérieuse, qu'on ne joue pas avec. S'ils veulent nous contredire, qu'ils nous envoient quelqu'un qui peut expliquer par quel mécanisme ils vont rembourser la dette au lieu d'insulter », a-t-il conclu.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com