POLITIQUE

Côte d’Ivoire : Pourquoi Alassane Ouattara a refusé de libérer le général Dogbo Blé et le commandant Séka Séka

24 Août 2022 - Autres Sources
187 vues

Le Général Dogbo Blé Bruno n’a pas bénéficié de la liberté conditionnelle comme l’aurait espéré l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo

Le Général Dogbo Blé Bruno n’a pas bénéficié de la liberté conditionnelle comme l’aurait espéré l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et l’entourage proche de l’ex-chef de corps de la garde républicaine.

Dans son discours très attendu du 6 août 2022 la veille de la célébration de l’an 62 de l’indépendance  de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, le chef de l’Etat ivoirien, a annoncé plusieurs décisions s’inscrivant dans le cadre de la décrispation du climat socio-politique.

Dogbo Blé au cœur de la brouille entre Ouattara et Gbagbo

Parmi celles-ci, la liberté conditionnelle accordée au Contre-amiral, Vagba Faussignaux, ancien chef de corps de la marine nationale et Jean Noël Abehi, ex-chef du groupe d’escadron blindé de la gendarmerie nationale. Une décision certes salutaire, mais pas assez suffisante pour satisfaire l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Le président du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) aurait souhaité la libération de tous les détenus militaires de la crise militaro-politique de 2010-2011, y compris le général Dogbo Blé Bruno, ancien commandant de la garde républicaine détenu depuis 2011 et le commandant de gendarmerie, Anselme Séka Séka.  

Je suis dehors alors que ceux qui ont agi en mon nom sont en prison 

« Je suis dehors alors que ceux qui ont agi en mon nom sont en prison », avait-il lâché amer, en plaidant pour leur libération, il y a quelque temps de cela. "  Il a fait son travail et les militaires ont fait leur travail (...) Mais le fond de la question, c'est par qu’il ne soit pas allé faire allégeance au nouveau régime. C'est tout. C'est le fond de la question", disait-t-il de Dogbo Blé. 

Mais selon Africa Intelligence, le président Ouattara n’a pas voulu libérer ces deux détenus militaires en raison de leur condamnation pour crime de sang.  Notre source ajoute que cette situation serait au cœur de la brouille entre le chef de l’ État et son prédécesseur.

Révélant que c’est la principale raison de l’absence de Laurent Gbagbo aux côtés du président Ouattara lors défilé du dimanche 7 août 2022 à Yamoussoukro.  L’ex-chef de l’Etat  a courtoisement signifié au président Ouattara qu’il lui était difficile de participer à ce défilé militaire tant que des officiers militaires comme Dogbo Blé sont en prison. 

La justice ivoirienne faut-il le rappeler a condamné à la perpétuité, en février 2016, le général Dogbo Blé, ancien commandant de la Garde républicaine et Anselme Séka Séka, ancien aide de camp de l’ex-première dame Simone Gbagbo.  Les deux hommes ont été reconnus coupables de l'assassinat du général Robert Gueï, de sa famille et de sa garde rapprochée.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com